Bénévolat et volontariat - quelles différences

Bénévolat et volontariat, quelles différences ?

mai 26, 2019

Le bénévolat et le volontariat naissent d’une même volonté : l’envie de se mettre au service de la collectivité par un engagement individuel désintéressé. Pourtant, ces deux situations relèvent de deux statuts distincts qu’il convient de bien différencier.

Qu’il s’agisse du statut, de la rémunération ou encore du temps à envisager pour l’engagement, le bénévolat et le volontariat se distinguent et renvoient à deux réalités différentes.

Bénévolat et volontariat : deux statuts distincts

Le bénévolat est un engagement libre, sans condition d’âge ni de diplôme. Vous n’avez pas de contrat de travail, mais vous devez respecter le règlement de votre organisme d’accueil, les statuts de l’association ainsi que les règles de sécurité. Vous êtes soumis à un engagement moral selon lequel vous devez dégager du temps, de la disponibilité pour contribuer à la réalisation d’objectifs de l’association. En revanche, rien ne peut vous être imposé et vous ne pouvez pas être sanctionné par l’association pour laquelle vous vous êtes engagé. Vous êtes libre de mettre un terme à votre participation sans procédure ni dédommagement.

Le volontariat est un engagement contractuel et exclusif. Vous êtes donc soumis à un contrat qui ne concernera que l’association pour laquelle vous vous engagez.

Le statut de volontaire se situe entre celui du salarié et celui du bénévole. Vous n’êtes pas salarié parce que vous consacrez une partie de votre vie à une mission d’intérêt général. Vous n’êtes pas non plus bénévole parce que vous êtes soumis au respect d’un contrat et d’une exclusivité. Dans tous les cas, si vous souhaitez rompre votre engagement, vous devez respecter un préavis

La rémunération

Le bénévole n’est pas payé. Il ne reçoit donc aucune rémunération, qu’elle soit en espèce ou en nature. Cette absence de salaire est d’ailleurs l’une des caractéristiques essentielles du bénévolat. Avant de vous engager en tant que bénévole auprès d’une association, vous devez avoir en tête que dans le cadre d’une mission, vous devrez utiliser vos fonds personnels pour votre prise en charge (transport, assurance, …).

Toutefois, certaines associations proposent à leurs bénévoles une aide pouvant comprendre différents frais (d’un voyage et/ou des frais de vie sur place).

Le volontaire, lui, est indemnisé par l’organisme d’accueil mensuellement. En tant que volontaire, vous pouvez également bénéficier d’avantages en nature (logement, alimentation, frais de transport) ainsi que d’une assurance rapatriement sanitaire.

Combien de temps consacrer à son engagement ?

Le bénévolat peut être ponctuel ou régulier mais n’est jamais une activité à temps plein. Tout dépend de vos disponibilités et surtout de votre envie. Vous pouvez vous engager dans la durée, dans le cadre d’un soutien scolaire par exemple. Vous allez créer des liens, établir une relation privilégiée avec la personne aidée et vous allez acquérir une véritable expérience d’acteur social.

Vous pouvez aussi vous engager ponctuellement, pour faire de la distribution de repas, de la collecte, de l’animation de spectacle, … Cela peut vous permettre de nouer un premier contact avec la réalité associative. C’est souvent par un engagement ponctuel que les premiers pas de bénévole se font. Il est souvent un facteur décisif de prise de conscience et d’engagement plus long.

En tant que volontaire, vous allez être engagé à temps plein pour une durée définie et dans le cadre d’une mission précise. Les associations proposent des engagements volontaires sur des actions courtes (de 2 à 3 semaines), moyennes (de 1 à 5 mois) ou longues (6 mois ou 1 an). Vous pouvez commencer votre premier volontariat pendant une courte durée puis décider de rejoindre pour 6 mois, à l’étranger, un autre organisme d’accueil.

Bibliographie : www.cidj.com